REPRODUCTION ET ELEVAGE  DES HIPPOCAMPES EN AQUARIUM - Page 1 -

Les hippocampes sont en danger ; pour nos aquariums, l’élevage se développe à la suite de l’inscription à l’annexe 2 de la CITES de toutes les espèces d’hippocampes.

 
 
Si vous êtes tombés sous le charme de ces êtres charismatiques, de ces petits lutins des mers, vous avez tout fait pour qu’ils vivent heureux près de vous dans votre aquarium. Vous avez donc au moins un couple, qui va s’épanouir et tôt ou tard, le mâle sera enceint.
Pour tout aquariophile, réussir la reproduction de ses petits animaux familiers, puis l’élevage de leurs petits, c’est la récompense suprême.
 

Cela répond aussi à un autre but :

Assurer leur survie

 

 

 

 

La destruction progressive de leurs habitats, prairies de phanérogames, champs d’algues, mangroves, récifs coralliens, par l’activité désordonnée due à la prolifération des êtres humains, anéantit des populations entières. Il est rare de voir en Europe une lagune bien préservée comme celle de l’étang de Thau : une grande colonie d’adorables petits Hippocampus Guttulatus et autres Hippocampus Hippocampus s’y est épanouie !

 

La médecine traditionnelle chinoise dispose d’une pharmacopée très particulière. Les hippocampes sont une panacée qui guérit tout, de l’asthme aux dysfonctionnements sexuels des humains ; plus de 20 millions d’hippocampes sont alors capturés chaque année et condamnés à la mort lente et cruelle des crucifiés, qui s’asphyxient peu à peu sous leur propre poids au soleil.

Les cadavres desséchés de ces malheureuses créatures, victimes de la libido défaillante des mâles humains, sont broyés et vendus en poudre ou pilule miraculeuse. Sexe que ne fait-on en ton nom !

D’autres malheureux meurent tout aussi atrocement, leurs corps qui gardent leur forme après la mort finissent enduits de vernis dans des boutiques de souvenir en bord de mer.

 

A cela on ajoutera aussi quelques centaines de milliers d’autres qui périssent dans le circuit aquariophile : pêche, stockage, transport, aquariums de magasins, aquariums de particuliers inconscients des soins appropriés aux hippocampes.

 

Il est donc important d’assurer 1 élevage régulier de ces petits êtres si attachants, pour contribuer à les sauver.

 

L’annexe 2 de la CITES

En novembre 2002, l’assemblée annuelle de la « Convention  on International Trade in Endangered Species » – CITES – décida à Santiago du Chili d’inclure les hippocampes dans la liste des espèces protégées. Depuis  le 15 mai 2004 l’inscription des hippocampes à l’annexe 2 de la CITES est effective. 165 pays doivent maintenant s’assurer que le commerce des hippocampes ne met pas en danger par surexploitation la survie des 34 espèces reconnues. Les pays exportateurs doivent le prouver avant d’obtenir un quota d’exportation sur une période donnée. La solution retenue à court terme, est une taille minimale de 10 cm pour laisser aux hippocampes concernés le temps de se reproduire. Les pays exportateurs peuvent proposer d’autres solutions, réserves marines, périodes de pêche limitées dans le temps etc.

 

Ces mesures ne s’appliquent pas aux animaux d’élevage ou en vente dans leur pays d’origine.

 

Les hippocampes d’élevage

 

Tout cela a relancé l’élevage ; les prix ont augmenté et la taille des hippocampes en vente a baissé. Cela a diminué les achats « coup de tête »; parmi les acheteurs il y a plus d’aquariophiles décidés à s’investir pleinement.

 

Quand on achète un animal capturé dans la nature, on ne connaît pas son âge. Un hippocampe vit en moyenne 6 ans; les Zosterae de 2 à 3 ans.

Les animaux d’élevage sont certes petits mais très jeunes ( entre 6 mois et 1 an ), plus chers ( le prix est encore trop faible pour bien rémunérer le travail de l’éleveur ), mais ils resteront avec leur maître beaucoup plus longtemps. Ils sont exempts de parasites et habitués souvent à manger des mysis décongelées, leur plat favori.

Acheter pour 5-7 ans à un prix plus élevé 1 jeune animal d’élevage très adaptable me semble plus économique qu’en acheter 1 sauvage, tous les 2 ans.

 

Les fermes d’élevages se trouvent un peu partout sur la planète

 

En Nouvelle Calédonie, c’est la ferme aquacole SODACAL spécialiste en crevettes qui a vu un habitant clandestin s’installer dans ses bassins où la nourriture était facile et bonne ; l’Hippocampus Kuda. On décida alors d’assurer sa reproduction et son élevage pour les aquariophiles.

 

Aux USA, à Hawaï, dix espèces sont vendues sous un nom de marque déposée et non sous de celui de leur espèce ; les Zosterae deviennent ainsi des Pixies.

 

En Australie, on a des espèces locales comme les Abdominalis et une marque Southern Knights pour des Bleekeri. Les fermes sont des attractions touristiques et se développent comme telles. Certaines exportent aux USA ou en Europe dans divers pays comme l’Allemagne ou l’Italie.

 

En Europe, l’Angleterre a plusieurs éleveurs comme Creative Seahorse qui élève à Londres des Reidi, des Zosterae et depuis peu des Erectus.

 

En Irlande, un centre d’élevage défraie la chronique par des prix élevés et ses motifs d’élevage : pour les seuls aquariophiles ? 

 

 

 Retour haut de page       Suite Page 2

                    

 

 

 

*   *  * 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HIPPOCAMPES EN DANGER
© 2017 Patrick André
ACCUEIL PLANETE HIPPOCAMPE
TOUT SUR LES HIPPOCAMPES
ORIGINE DES HIPPOCAMPES, FOSSILES & ADN
LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES
REPRODUCTION ET ELEVAGE DES HIPPOCAMPES
AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME
VIDEOS HIPPOCAMPES & DRAGONS DE MER
ACHETER DES HIPPOCAMPES
HIPPOCAMPES ET VIBRIONS
LES MUST DE PLANETE HIPPOCAMPE
CONTACT PLANETE HIPPOCAMPE
NEWS LETTER
LIVRES SUR LES HIPPOCAMPES
QUESTIONS HIPPOCAMPE
FAQ HIPPOCAMPES
ASSOCIATION PLANETE HIPPOCAMPE