REPRODUCTION ET ELEVAGE  DES HIPPOCAMPES EN AQUARIUM - Page 3 – L’alimentation des nourritures vivantes pour alevins d’hippocampes en aquarium d’élevage (rotifères, nauplii d’artémias et/ou copépodes) : le phytoplancton.

 

 

 

Des élevages :

 

L’alimentation

Dans tous les cas, ces nourritures vivantes ne suffisent pas en elles-mêmes et ne valent que par ce qu’elles ont ingéré. Les artémias particulièrement sont des animaux filtreurs ; elles intègrent tout ce qui est en suspension dans l’eau. Dans tous les cas d’élevage je parle toujours de crustacés enrichis.

 

 

 

 

La nourriture ultime, le phytoplancton vivant

L’idéal est le phytoplancton vivant, il nourrit et enrichit artémias et rotifères, tout en donnant de l’appétit aux petits hippocampes. De plus il contient des caroténoïdes ( cf. plus loin « la couleur » ).

Un minimum de 8 heures en phyto est nécessaire pour enrichir rotifères ou artémias ; le phyto est supérieur en 2 points aux produits spécialisés comme Micro Preiss ou Selco ou Rotirich ; il ne pollue pas l’eau, au contraire il se nourrit des nitrates produits par vos artémias. Cela suppose, bien sûr, qu’on ait un fournisseur régulier et/ou une production de phytoplancton, en cas de défaillance de son détaillant.

Les phytoplanctons les plus utilisés sont la Nannochloropsis et l’Isochrysis, faciles à produire chez soi ; mais la plus efficace semble être la Tétraselmis, plus difficile à produire soi-même ; elle contient deux éléments qui agissent comme des antibiotiques; les résultats de mes tests d’élevage d’artémias sont vraiment excellents avec elle.

 

Culture de phytoplancton

On peut utiliser une bouteille transparente de 2 litres de type soda que l’on stérilise à l’eau de javel ( de 2 à 3 bouchons pendant 1 heure dans la bouteille pleine d’eau douce ). Après rinçage, quand il n’y a plus du tout d’odeur d’eau de javel, mettre 20 à 25 cl de phytoplancton ; compléter par de l’eau de mer et ajouter un produit nourricier ( vendu par les producteurs de plancton ). Un tube rigide en plastique alimentaire, connecté à une pompe à air, assurera un bouillonnement constant. Une lampe munie d’une ampoule halogène de 150 watts devra éclairer la bouteille au moins 14 heures par jour. Si le bruit et les vibrations gênent la nuit, on peut arrêter la pompe, cela ne ralentira pas trop la croissance du plancton. Il faut maintenir en fonctionnement au moins 2 bouteilles par type de plancton pour préserver sa souche en cas de destruction du contenu d’une bouteille à la suite d’une contamination bactérienne ou non. Au bout de quelques jours l’eau est bien verte ; on peut récolter une partie du phytoplancton. Quand il ne reste plus que 20-25cl on peut recommencer une nouvelle bouteille.

 

Certains utilisent aussi de la spiruline en poudre ( très chère en magasin de diététique ) et/ou du pollen de fleurs.

 

 Retour haut de page       Suite Page 4

                    

 

  *   *  *

       

 

 

 

 

 

 

 

 

NOURRITURE VIVANTE ET PHYTOPLANCTON
© 2017 Patrick André
ACCUEIL PLANETE HIPPOCAMPE
TOUT SUR LES HIPPOCAMPES
ORIGINE DES HIPPOCAMPES, FOSSILES & ADN
LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES
REPRODUCTION ET ELEVAGE DES HIPPOCAMPES
AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME
VIDEOS HIPPOCAMPES & DRAGONS DE MER
ACHETER DES HIPPOCAMPES
HIPPOCAMPES ET VIBRIONS
LES MUST DE PLANETE HIPPOCAMPE
CONTACT PLANETE HIPPOCAMPE
NEWS LETTER
LIVRES SUR LES HIPPOCAMPES
QUESTIONS HIPPOCAMPE
FAQ HIPPOCAMPES
ASSOCIATION PLANETE HIPPOCAMPE