AVANT LA VISITE

 

2 expositions d’hippocampes font l’évènement des années 2010 et 2011.

L’une ouverte dès le 25 février est l’exposition annuelle du SEA LIFE de Paris Val d’Europe.

L’autre ouverte à Pâques 2010 est une exposition permanente installée dans une nouvelle salle de l’AQUARIUM d’ Amnéville dans la Moselle.

 

Planète Hippocampe se devait d’envoyer ses reporters sur place voir ces 2 expositions :

Ce fut chose faite dès le 18 mars 2010 pour l’aquarium SEA LIFE de Paris Val d’Europe.

Quant au reportage sur l’exposition permanente de l’AQUARIUM IMPERATOR d’Amnéville il a été réalisé le 19 novembre 2010.

 

LE LIEU  :

L’aquarium se trouve dans le bois de Coulange, au cœur du parc de loisirs d’Amnéville Les Thermes, station thermale mosellane située non loin de Metz.

Nos reporters ont choisi le TGV Paris-Metz (1 heure 30) puis un TER local ; choisir la gare de Hagondange (12 minutes) où des taxis conduisent à l’aquarium en une dizaine de minutes.

En voiture ils auraient pris l’autoroute de l’Est A4  jusqu’à la sortie 36 comme indiqué sur la carte ci-dessous, extraite d’un document de l’aquarium.

 

 

L’AQUARIUM d’Amnéville est le fruit de la passion d’un homme, Eric ISLER, son directeur, et de son équipe. Si vous le rencontrez lors de votre visite, il vous parlera avec enthousiasme de ses animaux et particulièrement de ses hippocampes !

 

Ouvert 7 jours sur 7, l’aquarium a des horaires d’ouverture variables selon l’époque de l’année. Le tableau ci-dessous donne tous les détails.

 

 

 

61 aquariums, de 200 à 210 000 litres sont répartis dans plusieurs bâtiments qui se trouvent dans un grand jardin arboré.

 

 

L'ACCUEIL  :

Il a été excellent dès l’arrivée ; une jeune femme assure à la fois la vente des tickets d’entrée et celle des objets souvenirs de l’aquarium avec le sourire en prime.

Nos enquêteurs ont aussi rencontré pendant leur visite le Directeur Eric ISLER ; très disponible, il les a fait bénéficier de ses commentaires à la fois réalistes et enthousiastes.

L’existence de plusieurs pavillons répartis dans un jardin et, bien sûr, l’éloignement de l’océan, ajoutent des difficultés supplémentaires pour assurer un bon fonctionnement.

Mais cela n’atteint pas la bonne humeur générale à laquelle participe sa « mascotte ». Un poisson ? non ! un crustacé ? non ! un mollusque ? non !

Un oiseau, et pour être plus précis un toucan !

 

 

 LA VISITE

 

Cet oiseau fait partie d’une des 7 zones d’exposition de l’aquarium :

 

La serre tropicale :

Le visiteur se promène au milieu d’une végétation tropicale exubérante, croise une chute d’eau et peut observer des pangasius dans un étang.

Et .. des yeux de toucan l’observent.

 

On trouve aussi des poissons d’eau douce dans deux autres zones d’exposition :

 

Amazonia :

Dans ce pavillon relié à la serre, des aquariums de 3 000 à 35 000 litres exposent, entre autres animaux sud-américains, une très belle collection de piranhas.

 

Poissons de nos rivières :

A l’extérieur on peut voir dans plusieurs aquariums, totalisant 150 000 litres d’eau, de nombreux poissons de belles tailles tels des brochets, carpes ou silures.

 

Toujours à l’extérieur, tout au fond du jardin, le bassin tactile présente différentes espèces de raies, à côté de bacs contenant d’autres animaux d’eau de mer froide.

 

Quant aux aquariums d’eau de mer tropicale, ils se trouvent d’abord dans le pavillon principal appelé le sous-marin :

On se promène là dans un décor original de cales rouillées où 32 aquariums présentent des milliers de poissons et invertébrés.

Nos enquêteurs ont beaucoup apprécié le fait de voir de nombreux coraux durs bien vivants et bien portants.

 

 

Un impressionnant requin factice trône au milieu de la salle, non loin d’un aquarium ou nagent des requins de diverses espèces, nourrice, gris, à pointes blanches et à pointes noires.

 

A côté se trouve la zone méduses et curiosités :

Le ballet nocturne des lumineuses méduses est toujours aussi étrange et féérique (magie blanche ou magie noire ?) ; et leur voisine, une très belle pieuvre, attire la curiosité des visiteurs. 

 

 

 

 

Et voici, dans le jardin, comme caché dans un écrin de verdure, le pavillon des hippocampes. Ce lieu est unique en France puisqu’il est dédié aux seuls hippocampes et espèces apparentées !

 

 

Il ne s’agit pas d’une exposition temporaire mais d’une exposition permanente !

Les visiteurs ont la chance de découvrir ici le monde des hippocampes ; il s’agit sans doute du plus bel ensemble de ces animaux secrets et méconnus répartis dans 8 aquariums de 100 à 5500 litres !

 

Alors poussons la porte du Pavillon des hippocampes !

 

 

LE PAVILLON DES HIPPOCAMPES

 

Dès l’entrée dans le Pavillon des Hippocampes, le visiteur est surpris par la hauteur de l’aquarium cylindrique de plus de 5000 litres d’eau qui apparaît devant lui ; au centre de cet aquarium, sur un sol parsemé de petites roches, se dresse un menhir auquel s’accrochent algues et plantes marines !

 

 

Un tel monument est rarement réservé aux hippocampes !

 

 

Et les enfants s’amusent ; ils adorent jouer à « Trouve-Hippo » (règle du jeu : trouver un maximum d’hippocampes en un minimum de temps) et ils courent tout autour de ce monument.

 

 

Cet aquarium invite à voyager dans l’hémisphère sud ; il est en effet dédié à 3 espèces que l’on trouve dans les eaux d’Australie et de Nouvelle-Zélande :

 

 

L’Hippocampus abdominalis (hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande) et l’Hippocampus bleekeri (hippocampe ventru australien)sont présents. Il est à noter que pour certains, comme Amanda Vincent, il s’agit de deux variantes de la même espèce. Leur température préférée se situe autour de 18-19 degrés.

 



La présence d’un Hippocampus subelongatus (hippocampe de l’Ouest australien) pourrait étonner car s’il fait bien partie des espèces australiennes, il vit dans des eaux dites subtropicales ; il préfère une température comprise entre 19 et 21 degrés. Mais il faut se rappeler que certains spécimens ont été observés plus au sud en eau froide.

Plusieurs poisson aiguilles accompagnent avec bonheur ces hippocampes.

Il est à remarquer que l’information est reine dans ce pavillon ; le visiteur peut lire  des textes explicatifs placés au-dessus ou au-dessous de tous les aquariums. Quant aux points communs à toutes les espèces ils apparaissent sur des surfaces qui leur sont consacrées. Tous les textes, accompagnés de photographies et/ou de dessins, sont blancs sur un très beau fond bleu.

 

 

 

Et quand cela ne suffit pas, comme dans le cas de la nourriture vivante des hippocampes, de mini-aquariums avec loupe permettent d’illustrer l’écrit.

 

 

 

 

Une partie des coulisses de ce spectacle est aussi révélée avec un bac réservé aux mysis, ce petit crustacé dont sont si friands hippocampes, poissons aiguilles et dragons de mer.

 

Après l’Australie le visiteur arrive ensuite devant un aquarium réservé aux habitants des eaux froides (ou tempérées) d’Europe.




On peut ainsi y voir deux espèces de poissons aiguilles qui se glissent comme des feuilles entre celles des plantes marines.

 

 

 

 

Mais les rois de ce bac sont sans aucun doute des Hippocampus guttulatus (hippocampe moucheté) et des Hippocampus hippocampus (hippocampe à museau court). Voilà les hippocampes qui fréquentent les côtes françaises sous les yeux des visiteurs !

 

 

 

Puis viennent des bacs d’eau chaude réservés aux espèces tropicales.

(A suivre)...

Pour en savoir plus sur l'Aquarium d'Amneville, cliquez sur son nom >>>    

 

Pour accéder à la page 2 de l'article, cliquez sur le petit hippocampe ci-dessous!

                                                                                                        Vers la Page 2

  

 

*   *  *

AQUARIUM D'AMNEVILLE PAGE 1
© 2017 Patrick André
ACCUEIL PLANETE HIPPOCAMPE
TOUT SUR LES HIPPOCAMPES
ORIGINE DES HIPPOCAMPES, FOSSILES & ADN
LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES
REPRODUCTION ET ELEVAGE DES HIPPOCAMPES
AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME
VIDEOS HIPPOCAMPES & DRAGONS DE MER
ACHETER DES HIPPOCAMPES
HIPPOCAMPES ET VIBRIONS
LES MUST DE PLANETE HIPPOCAMPE
CONTACT PLANETE HIPPOCAMPE
NEWS LETTER
LIVRES SUR LES HIPPOCAMPES
QUESTIONS HIPPOCAMPE
FAQ HIPPOCAMPES
ASSOCIATION PLANETE HIPPOCAMPE