Voici le début de la rubrique FAQ ,"frequently  asked  questions"  (questions les plus  fréquemment  posées)  pour   nos   amis   de  langue  anglaise  et pour nous ce sera

LA FETE AUX QUESTIONS

 

 

 

COMMENCER AVEC DES HIPPOCAMPES

 

 

 1 -"Je voudrais avoir un aquarium avec des hippocampes; que dois-je faire ? Quel budget dois-je y consacrer ?"

 

Avoir des hippocampes chez soi n’est pas qu’une question de budget; Ce ne sont pas de simples poissons mais des « wet pets », autrement dit des animaux de compagnie vivant dans de l’eau de mer. Ainsi la grande majorité de ceux qui en possèdent donnent à chacun un nom comme pour un chien ou un chat.

Un superbe aquarium très cher peut se transformer en « mouroir » pour hippocampes et un petit tout simple  peut être un paradis pour eux. La différence viendra du propriétaire.

 

 Trois pré-requis à la réussite de la maintenance des hippocampes  

 

1- Il faut avoir conscience que le propriétaire d’un hippocampe a des responsabilités et des contraintes aussi importantes que celles du propriétaire d’un chien.

Ainsi il ne faut pas oublier que les hippocampes ne mangent que des proies vivantes (ou congelées après avoir été « éduqués » dans un bac « école »). Et ils ne doivent pas rester sans être nourris plus de 5 jours. Alors si vous partez en vacances, il faut que quelqu’un vienne les nourrir très régulièrement….

Ils sont par ailleurs très sensibles aux bactéries qui se développent en aquarium ; celles-ci peuvent freiner, voire bloquer, leur système d’aspiration de la nourriture. Et ils demandent alors des soins particuliers.

 

2- Il faut maîtriser la gestion d’un aquarium d’eau de mer avant de se lancer dans l’aventure. Cela implique de consulter en premier des sites généralistes comme Récif France (article « Bien débuter avec un aquarium marin ») et quelques livres sur l’aquariophilie marine. « L’aquariophilie récifale pour débutants » de Daniel Knop, est une bonne synthèse où est abordée la maintenance des hippocampes sur quelques pages.

 

3- Certains vous diront qu’il ne faut jamais commencer en aquariophilie par un aquarium d’eau de mer mais par un aquarium d’eau douce; puis en eau de mer jamais par des hippocampes mais par des poissons plus résistants.

On ne peut pas vraiment commencer par l’eau de mer et les hippocampes à moins d’être passionné par ces petits êtres car on progresse alors très vite

 

Maintenir des hippocampes dans un aquarium qui doit être spécifique, demande donc énormément de temps et d’implication.

Pouvez-vous leur accorder le temps nécessaire à cette maintenance ?

 

Vous pouvez contacter Planète Hippocampe si vous réunissez ces 3 pré-requis, ou dès que vous les réunirez.

Nous pourrons alors répondre à vos questions et vous parler des spécificités des aquariums d’hippocampes.

 

Vous pouvez aussi utiliser le forum anglais de Seahorse.org (le meilleur sur toute la planète).

 

Dans la négative, et même dans tous les cas, vous pouvez voir ces merveilleux hippocampes dans les aquariums qui sont présentés dans la rubrique AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME.

 

MALADIES ET PARASITES

1- "Que faire contre les vibrions ?"

 

Il y a 3 choses à faire pour en diminuer le nombre :

- Supprimer régulièrement tous les sédiments qui les nourrissent (nettoyage des mousses filtrantes et siphonnage des déchets).

- Mettre des probiotiques dans l’eau de l’aquarium pour créer une concurrence alimentaire.

- Utiliser un écumeur qui enlève des bactéries et réduit indirectement le nombre des vibrions en retirant de l’eau une partie de leur nourriture.

Planete Hippocampe recommande les 3 méthodes conjointes, les probiotiques et l’écumeur étant utilisés sur des périodes différentes.

 

Par contre le système de lampe à ultraviolet présenté souvent comme le remède miracle ne peut pas régler le problème des vibrions à lui tout seul ; sans être inutile, il n’est pas suffisant, même bien « réglé » ; mais il peut être ajouté aux autres moyens de lutte.

Un ami éleveur d’hippocampes utilisait uniquement ce type d’appareil dans ses bacs d’élevage : plus de 1000 hippocampes sont morts d’une brutale attaque de vibrions. La contamination d’un bac à l’autre s’est faite par des « embruns », de l’eau vaporisée. Une vraie catastrophe.

 

 

 

LES MOEURS DES HIPPOCAMPES

 

 

 1 -"Que préfèrent les hippocampes, vivre seuls, en couple ou en groupe ?"

 

Les hippocampes (zosterae mis à part) préfèrent vivre en couple plutôt qu’en communauté ou seul.

Le groupe social de l’hippocampe dans la nature est en effet le couple et non le groupe. Dans les colonies d’hippocampes chaque couple a un territoire, le mâle occupant une petite surface au centre de ce territoire qui revient à la femelle. Les seuls hippocampes qu’ils peuvent rencontrer sont des célibataires ou veufs à la recherche d’un nouveau partenaire.

Si dans un aquarium se trouve des individus sans partenaire (à l’exception de frères et sœurs ensembles depuis leur naissance), cela peut entraîner de gros problèmes de cohabitation : luttes violentes pour les mâles et plus subtiles pour les femelles.
Par contre quand les couples sont formés, les hippocampes sont très sociaux et tolérants ; ils n’exigent pas de territoire comme d’autres poissons.

Un hippocampe seul risque de stresser très vite, de tomber malade et de mourir...

En aquarium les hippocampes adultes préfèrent la vie en couple et acceptent facilement la présence d'autres couples de leur espèce ...

 

 

L'ALIMENTATION DES HIPPOCAMPES


 

 1 -"Les mysis décongelées doivent être enrichies ?
- Je n'arrive pas à élever mes artémias à partir de cystes car elles meurent très vite après leur naissance; que se passe-t-il ?"

Non, on n’enrichit pas les mysis qui sont déjà une nourriture très riche; cela entraînerait des problèmes hépathiques chez les hippocampes.

Par contre, faites dégeler les cubes de mysis dans de l’eau de mer, puis enlevez et jetez les mysis qui flottent (preuve de décongélation prolongée); remplacez leur eau par de l'eau douce (procédure anti-bactérienne).

Attention, si vous lâchez des mysis dans l'eau, vous ne devez utiliser un cube de mysis qu’une seule fois puis jeter ce qui n'a pas été donné et récupérer dans l'aquarium ce qui n'a pas été mangé; l’hippocampe peut les retrouver beaucoup plus tard et les avaler alors que son système digestif n'est pas fait pour supporter de la nourriture morte pas fraîchement décongelée. Cela peut le rendre malade et le tuer.

On peut aussi faire du nourrissage ciblé en utilisant une pince du genre de l’ « Aqua Terra Tool P2 » de marque JBL (on la trouve partout) pour présenter ses mysis aux hippocampes.


Elever les artémias n’est pas trop dur si vous suivez les règles indiquées sur le site :

« Les artémias meurent dans 3 cas :

-         l’eau est polluée par trop de nitrite ou nitrate.

-         la nourriture est insuffisante.

-         le taux d’oxygène de l’eau est trop faible »

On peut ajouter un 4ème cas : les vibrions qu’elles retiennent et accumulent dans leur organisme ; pour éviter ce phénomène, ajoutez régulièrement dans leur bac un probiotique EN POUDRE comme le BACCIN (les vibrions ne forment pas de spores et ne peuvent donc pas les contaminer comme les probiotiques liquides).

On a d’excellents résultats avec ce type de probiotique. Sans son ajout des bacs complets d’artémias peuvent mourrir brutalement. Tout est très facile avec lui.

De plus cela permet de produire des artémias qui n'ont pas de vibrions dans leur corps : elles ne contamineront donc pas vos hippocampes ! 


 

 2 -"Peut on sevrer des alevins d'hippocampes avec de la nourriture morte, granulés ou autres ?"


Depuis janvier 2001, sur plus de 9000 membres de seahorse.org seul 1 seul a signalé une fois le fait qu’un hippocampe avait mangé de la nourriture « morte » artificielle ! Sans doute par erreur…

Désolé mais on ne « sèvre » pas les jeunes ; on doit même leur apprendre par la ruse à manger des mysis décongelées et ce au plus tôt, car la nourriture vivante est ou rare ou chère ou difficile à élever. On utilise ainsi les courants d'eau ou une pince pour faire bouger cette nourriture ...

Pour eux ce qui ne bouge pas n’est pas « mangeable ». Et les hippocampes sont des gourmets et souvent des gloutons.



 

L'AQUARIUM DES HIPPOCAMPES


 

 1 -"Peut-on utiliser de l'eau de mer prise dans un port comme Saint-Nazaire ? mes hippocampes la supportent mal ; est-ce à cause de son taux d'eau douce ?"

Ce n'est pas un problème d'eau douce car on peut même soigner des hippocampes dans certains cas avec une eau faiblement salée.

Par contre, l'eau prise dans l'océan doit être prise loin de toute activité humaine qui génère des pollutions invisibles régulières ou irrégulières, chimiques ou bactériennes. L'eau que vous avez prise dans le port de Saint-Nazaire est la cause de votre problème. Elle peut ainsi être chargée en nitrate ou pire en nitrite, voire en ammonia. Elle peut alors devenir mortelle.
Vous pouvez le vérifier en vous procurant des tests nitrite  et installer un détecteur permanent comme ammonia alert de Seachem; ce test petit se fixe avec une ventouse sur la paroi de l'aquarium et change de couleur selon la pollution en ammonia, la plus dangereuse.

En attendant il vous faut remplacer d'urgence toute votre eau par de l'eau de mer artificielle faite avec de l'eau osmosée; on en trouve chez les animaliers spécialisés en poissons marins. Elle devra être à la même température, salinité et PH que votre eau actuelle.


 2 -"Peut-on mettre un ou plusieurs hippocampes dans un aquarium récifal contenant déjà des poissons ?"

La réponse est NON ; il faut pour des hippocampes (minimum 2) un aquarium spécifique « hippocampes ».

- on n’utilise ainsi pas de pompe de brassage car les hippocampes ont horreur des aquariums où il n'y a que des zones à fort courant qu’aiment d’autres poissons. Ils peuvent par ailleurs se blesser en s'accrochant à ce type d'appareil.

- Ils ne supportent aussi pas du tout les hausses de température et résistent très mal aux bactéries comme les vibrions.

Ils recherchent en fait une vie tranquille et calme.

Il n’y a donc pas beaucoup de bons compagnons pour eux.

Si vous ajoutiez des hippocampes dans ce type de bac, ils seraient continuellement stressés par les autres poissons trop vifs (lors des repas, constitués uniquement de nourritures vivantes ou décongelées, ils ne pourraient rien manger sauf si vous les nourrissiez un par un à la pince, et encore les autres viendraient aussi voler leur alimentation).

Les poissons territoriaux les harcèleraient sans cesse.

Les animaux dangereux (poissons, anémones, coraux urticants) les tueraient.

Dans un milieu fermé comme un aquarium, Ils ne peuvent pas s’échapper loin des ces « pestes »; ils s'affaiblissent alors peu à peu, tombent malades (vibrioses) pour mourir plus ou moins rapidement.

On peut inverser le problème et introduire dans un aquarium à hippocampes, par exemple :

- des synchiropus splendidus ou picturatus ainsi que des elacatinus (ex-gobiosoma) oceanops
- des tubastrea, des gorgones, des coraux comme le briareum abestinum.

- des coraux mous et des coraux champignons.

- des algues vertes et/ou rouges.


Beaucoup trop d’hippocampes meurent dans des aquariums inadaptés.


Réservez-leur un aquarium à leur goût ; ils le méritent bien.


 3 -"Quel type d'éclairage faut-il choisir pour un aquarium d'hippocampes ?"

Les hippocampes ne sont pas exigeants en matière de lumière.

En fait ce sont les besoins des autres hôtes de l’aquarium (coraux et/ou algues) qu’il faut suivre.

Mais, ce faisant, vous devez respecter les 3 points suivants :

- Le maximum très bien accepté est la lumière de HQI de 150 watts 10000K situés à 25 cm de l’eau, soit environ 15 000 lux en surface, (profondeur de 45/50 cm). Mais des T5 ou T8 donnent toute satisfaction.

- l’installation de T5 ou T8 bleus en parallèle aux sources de lumière blanche est très utile pour instaurer une transition plus douce du jour à la nuit et inversement.

- Dans tous les cas, les hippocampes doivent avoir à leur disposition des zones d’ombre où se reposer quand ils en ont envie.


Retour haut de page


*   *   *

 

FAQ HIPPOCAMPES
© 2017 Patrick André
ACCUEIL PLANETE HIPPOCAMPE
TOUT SUR LES HIPPOCAMPES
ORIGINE DES HIPPOCAMPES, FOSSILES & ADN
LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES
REPRODUCTION ET ELEVAGE DES HIPPOCAMPES
AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME
VIDEOS HIPPOCAMPES & DRAGONS DE MER
ACHETER DES HIPPOCAMPES
HIPPOCAMPES ET VIBRIONS
LES MUST DE PLANETE HIPPOCAMPE
CONTACT PLANETE HIPPOCAMPE
NEWS LETTER
LIVRES SUR LES HIPPOCAMPES
QUESTIONS HIPPOCAMPE
FAQ HIPPOCAMPES
ASSOCIATION PLANETE HIPPOCAMPE