Le journal le plus lu par les hippocampes francophones

 

Cette rubrique porte à votre connaissance les dernières nouvelles concernant tous les hippocampes, qu'ils vivent dans la nature ou dans des aquariums.

 

Numéro 6


 

UNE SUPERBE CARTE DE VOEUX

Nous remercions McDonough Design de nous avoir autorisé à vous présenter la plus belle carte hippocampe de Noël que l'on peut trouver actuellement sur la planète, et ce jusqu'au 29 février 2013.

Comme vous avez pu le constater, non seulement elle est très originale mais le graphisme est beau, délicat, précis et très original. La qualité du produit est parfaite, Les enveloppes sont fournies : c'est du très haut de gamme.

Et on peut aussi personnaliser la carte sur sa face arrière et sur les 2 volets intérieurs, par du texte , des dessins ou des photographies. Nous avons testé ce plus en faisant imprimer notre logo en couleur : ce fut une réussite totale ! Une surprenante perfection ! 

Alors vous aussi vous pouvez retrouver le Père Noël et ses hippocampes et bien d'autres créations en allant visiter ce site très inspiré par la plongée, la mer et les hippocampes en cliquant sur la carte ou sur ce lien : http://www.zazzle.com/santa_claus_and_seahorse_sleigh_greeting_card-137101361016245994

 

LES EXPOSITIONS HIPPOCAMPES 2012
MAINTENUES EN 2013

L'AQUARIUM DE LA BAIE DE MONTEREY
 


L'exposition ouverte le 6 avril 2009 devait fermer le 3 septembre 2012. devant le succès obtenu, elle devient permanente.

En juillet 2012, un dragon de mer phylloptère a donné naissance à près de 80 petits longs de 1,5 cm !

Depuis ils ont bien grandi et volé la vedette à leurs parents : ce sont de merveilleuses brindilles, de jolies algues vivantes que le public adore. La vidéo de l'Aquarium de la Baie de Monterey montre bien ces petites créatures irréelles.

 

 

 
 

L'Aquarium de la Baie de Monterey devient ainsi le 5ème aquarium américain à avoir réussi la reproduction de cette espèce.

Bravo !



 

L'AQUARIUM SEALIFE PARIS VAL D'EUROPE
 

Pour vous rendre sur le site de ce superbe aquarium, cliquez sur son logo

 

Les hippocampes sont de retour !

L'exposition 2010 prolongée jusqu'en 2012 ne quitte pas l'aquarium ; ce dernier s'est agrandi et après plusieurs semaines de travaux on peut admirer 6 espèces d'hippocampes et les dragons de mer phylloptères dans un nouvel espace qui leur est dédié.
On n'abandonne pas une vedette qui a gagné le cœur des visiteurs !

Planète hippocampe rendra visite à ces hippocampes en 2013 ; et vous, n'hésitez pas à nous devancer !


 

LA BEAUTE D'UN HIPPOCAMPE JAPONAIS L'HIPPOCAMPUS CORONATUS

 

Les adultes de cette superbe espèce ne mesurent que de 7 à 8 cm ; Elle est endémique du japon et habite des forêts d'algues ou de plantes marines. On la trouve aussi bien dans la mer du japon que sur la côte Ouest de Nagasaki à la baie de tokyo.

Parmi les 9 espèces d'hippocampes japonais, l'hippocampe cornu se distingue par une couronne penchée vers l'arrière et souvent très haute.

Admirez le sur cette vidéo ...



 


 

 

 

LA POLLUTION DE FUKUSHIMA

A la suite de la catastrophe japonaise survenue dans la centrale nucléaire de Fukushima, on a beaucoup parlé de la pollution radioactive aérienne qui a atteint la banlieue de Tokyo ; dès le 11 mars 2011, elle a transformé peu à peu des milliers d'habitants des zones contaminées en cobayes humains.

Mais qu'en est-il de la pollution radioactive marine ?

Cette pollution incolore et inodore est parfaite aux yeux des pollueurs : on ne peut pas la percevoir et son existence même peut être ignorée, voie niée. Aussi la vidéo suivante a le grand mérite de rendre visible le gigantesque flux d'eau radioactive qui se répand dans l'océan pacifique…


Fukushima - radioactive contamination... par conscience-tranquille

Dès mars 2012 on constate que la pollution a atteint Hawaï … Et maintenant ? …

De plus la source de cette monstrueuse pollution ne tarit pas ; le taux de radioactivité de l'eau ne baisse pas près de la centrale : la fuite radioactive continue, imperturbable. Et si le bassin du réacteur 4 s'effondre, une nouvelle catastrophe bien pire aura lieu ...

40% des poissons et crustacés pêchés près d'elle sont impropres à la consommation. Ne parlons pas des coquillages...

A cause de cette folle insouciance des êtres humains, que vont devenir les hippocampes contaminés ? Vont-ils mourir, disparaître ou devenir les premiers médicaments mortels de la médecine traditionnelle chinoise ? La nature est parfois cruelle ..

Nous suivrons de notre mieux cette catastrophe sans fin ...


* * *

 

 

Numéro 7


 


UNE SUPERBE STATUE

Cette vidéo met en scène un monument créé en hommage aux hippocampes. Elle étonnera jusqu'au plus "blasé" des passionnés des petits chevaux de mer.
 Mais ils le méritent bien ...

Cette statue de bronze, haute de près de 3 mètres, représente un hippocampe chevauché par un enfant. Elle a été créée en 1976 par Rafael Zamarripa. Elle est devenue le symbole de Puerto Vallarta, charmante station balnéaire du Mexique.

Si vous allez au Mexique, n’oubliez pas Puerto Vallarta et sa magnifique statue située sur sa promenade au bord de l’océan pacifique.



LA VIDEO DE LA NAISSANCE

 DE PETITS HIPPOCAMPES REIDI
PAR OCEANOPOLIS



Dire que les hippocampes reidi peuvent mettre au monde plus de 1500 petits à chaque naissance étonne un peu, mais sans plus.

Voir un mâle accoucher de plus de 1500 petits surprend.

Cette multitude de mini hippocampes expulsés de la poche de leur père étonne beaucoup l'observateur : ce sont des nuages de répliques miniatures de leurs parents qui se répandent à chaque contraction !

On ne peut rester insensible à ce spectacle !

Océanopolis a su produire une vidéo dépourvue de son mais non d'émotions qui offre cet émouvant spectacle.


Océanopolis : naissance de bébés hippocampes par Letelegramme
 

Bravo à Océanopolis, un superbe aquarium à visiter à Brest !


 

UN SUPERBE ARTICLE SUR LA MAINTENANCE DES  HIPPOCAMPES DANS LA REVUE ULTRA MARINE

Ultra Marine est le seul magazine anglais consacré uniquement à l'aquariophilie marine, depuis l'arrêt du regretté Marine World.
Notre attention a été attirée par un article d'un membre actif de Seahorse.org qui regroupe la communauté des fans d'hippocampes (Cf. Les musts de Planète Hippocampe), l'anglaise Louise Hines.

L'article est structuré en 5 parties après son introduction : Ce qu'il faut faire avant l'achat, le matériel minimum, le nourrissage et l'alimentation, les différences entre le récif et l'aquarium d'hippocampes et le choix de l'hippocampe. Sur ce dernier point on reste rêveur car on apprend qu'en Angleterre on peut se procurer en animalerie 7 espèces d'hippocampes d'élevage :H. barbouri, H. comes, H. erectus, H. fuscus, H. kuda, H. reidi et H. zosterae !



Il s'adresse bien sûr aux débutants mais aussi à ceux qui envisagent de maintenir des hippocampes en aquarium.
A la différence de certains auteurs, on sent tout de suite que Louise parle de ce qu'elle connaît bien, même très bien ; pas de « copier-coller » ici, on sent tout de suite que l'expérience parle dans ses écrits.
Le meilleur exemple est la température recommandée pour l'eau de l'aquarium à hippocampes : « Il est préférable de maintenir les hippocampes à des températures plus basses que celles que vous verrez certainement recommandées et certainement beaucoup plus basses que celles de leur habitat naturel. L'unique raison derrière cela est que les hippocampes peuvent devenir hautement sensibles aux bactéries pathogènes et en gardant les températures à un niveau bas (autour de 22 degrés Celsius) le risque d'infection bactérienne est réduit de manière significative ».
Même les meilleurs éleveurs d'hippocampes craignent ainsi les vibrions qui peuvent détruire très rapidement tout leur élevage.

Cet article qui comporte de nombreuses et belles photos est particulièrement intéressant ; il est en effet émaillé de bons conseils ; même un aquariophile qui maintient déjà des hippocampes y trouvera des rappels de choses importantes oubliées et des motifs de réflexion.

L'article de Louise Hines est donc un article excellent à lire par tout un chacun, à condition de comprendre l'anglais, dans le numéro 37 de décembre 2012-janvier 2013 du bimensuel ULTRA MARINE.

Il est disponible sur le site d' ULTRA MARINE.

 


 

 

 

LA POLLUTION DE FUKUSHIMA

A la suite de la catastrophe japonaise survenue dans la centrale nucléaire de Fukushima, on a beaucoup parlé de la pollution radioactive aérienne qui a atteint la banlieue de Tokyo ; dès le 11 mars 2011, elle a transformé peu à peu des milliers d'habitants des zones contaminées en cobayes humains.

Mais qu'en est-il de la pollution radioactive marine ?


Nous n'avons pas aimé les pannes de courant électrique à répétition, inexpliquées ou provoquées par des rats …

Mais le plus grave, pour l'instant, c'est une succession de fuites incontrôlées vers la mer d'eau fortement radioactive provenant de plusieurs réservoirs :

Les scientifiques assistent ainsi à une expérimentation non intentionnelle sur tout l'écosystème marin de l'océan Pacifique ; elle durera au moins 30 ans, durée nécessaire au césium pour perdre la moitié de sa radioactivité.
La contamination s'infiltre peu à peu dans la chaîne alimentaire :40 % des poissons et crustacés pêchés dans la région sont impropres à la consommation ; le niveau de radioactivité ne baisse pas ; un poisson a même présenté un niveau de contamination 7400 fois supérieur à la limite légale !

Un système mis en place oblige les pêcheurs à faire vérifier le taux de radioactivité de leurs poissons pour obtenir l'autorisation de mise en vente. Les pêcheurs conservent donc leurs poissons bien vivants dans de grand bacs et si certaines limites de radioactivité sont dépassées, ils les rejettent à la mer, toujours vivants. Ils sont alors indemnisés selon le poids des poissons.

Mais la contamination s'étend de plus en plus loin ...
Du thon rouge pêché sur les côtes de Californie a été testé positif au césium ! Non loin de Fukushima existe une zone de reproduction de cette espèce qui se déplace sur de longues distances...

Quant aux hippocampes vivant dans l'océan à l'est du Japon, ils ne pourront pas échapper à cette même pollution radioactive qui contamine leurs proies ...

Nous suivrons de notre mieux cette catastrophe sans fin ...


 

 

Retour haut de page     Vers la page 3    Vers la dernière édition

                                                  


*   *  *
 

 

LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES page 2
© 2017 Patrick André
ACCUEIL PLANETE HIPPOCAMPE
TOUT SUR LES HIPPOCAMPES
ORIGINE DES HIPPOCAMPES, FOSSILES & ADN
LE JOURNAL DES HIPPOCAMPES
REPRODUCTION ET ELEVAGE DES HIPPOCAMPES
AQUARIUMS HIPPOCAMPES ET TOURISME
VIDEOS HIPPOCAMPES & DRAGONS DE MER
ACHETER DES HIPPOCAMPES
HIPPOCAMPES ET VIBRIONS
LES MUST DE PLANETE HIPPOCAMPE
CONTACT PLANETE HIPPOCAMPE
NEWS LETTER
LIVRES SUR LES HIPPOCAMPES
QUESTIONS HIPPOCAMPE
FAQ HIPPOCAMPES
ASSOCIATION PLANETE HIPPOCAMPE